wrapper

Contribuer à l’émergence d’une Afrique indépendante, politiquement forte, d’une société civile socialement engagée avec une citoyenneté effective et responsable pour un développement durable de nos communautés.
French English German Portuguese Spanish Swedish
Koassi

Koassi

Début de l’atelier de formation sur la responsabilité des médias et des professionnels de l’information Dans la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest

L’atelier sous régional de formation sur la responsabilité des médias et des professionnels de l’information dans la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest s’est ouvert ce matin à l’Institut de Gorée. Pendant 3 jours, une trentaine de professionnels de l’information et de la communication, en provenance de neuf (09) pays de la sous-région : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo vont plancher sur les causes et les moyens de résolution des conflits en Afrique.

Au menu de cette première journée de formation assurée par le Professeur Moustapha Gaye du Cesti, la définition des concepts et une meilleure connaissance de la typologie des conflits.  De l’importance de comprendre les causes d’un conflit en faisant la différence entre les causes profondes, latentes et apparentes. Selon le professeur Gaye « On ne peut pas maitriser un conflit dont on ignore les causes réelles ». Les difficultés rencontrées par les journalistes sont à chercher dans l’accès aux acteurs du conflit, d’où le risque de manipulation et d’instrumentalisation.
Il est donc primordial pour les hommes et femmes de média de comprendre les enjeux et les sous-bassement qui sous-tendent un conflit. Il s’agit donc de s’approprier les règles de base pour la couverture médiatique du terrorisme. Mais aussi de faire prendre conscience de l’impact du traitement de l’information dans la prévention, le déroulement et la résolution des conflits. 
L’utilisation des médias a aussi été évoquée, dans le cas d’enlèvement de journalistes pour donner de l’ampleur à une cause, comme c’est le cas souvent avec certaines organisations terroristes.  Il est donc primordial pour le journaliste de prendre conscience que sa plume, sa parole ou son image peut participer à la prévention, à la résolution ou à la consolidation de la paix.

Read more...

Summer School 2017 : les jeunes sénégalais face aux défis de la paix et de la sécurité

Le Goree Institute, en partenariat avec la fondation Konrad Adenauer, a organisé du 08 au 11 août 2017, la première édition de la Summer School sur le thème « Leadership et prévention des conflits : les jeunes faces aux défis de la paix et de la sécurité ». À cette occasion, 20 jeunes leaders, membres des organisations de la société civile sénégalaise se sont réunis sur l’île de Gorée dans le but de renforcer leurs capacités en leadership organisationnel et échanger sur des thématiques actuelles et capitales pour la sous-région à savoir la paix et la sécurité.

En effet, la jeunesse sénégalaise est au cœur des différentes problématiques liées à la paix et à la sécurité. Par exemple, les jeunes sont très impliqués dans les partis politiques, où ils sont le plus souvent utilisés à des fins d’instrumentalisation. De plus, ils sont en proie à différentes problématiques dont la migration clandestine, la radicalisation, de même qu’à d’autres problèmes dont les causes sont liées, entre autres, au chômage et à leur non implication dans les processus de prise de décision. Cependant, les jeunes sénégalais peuvent être des acteurs de changements positifs pour le développement du pays et le renforcement de la cohésion sociale à conditions qu’ils soient bien outillés. C’est pourquoi le Goree Institute s’engage auprès de cette catégorie d’acteurs pour renforcer les capacités et améliorer la participation des jeunes ouest-africains, dans les processus politiques, de paix et de développement.

À travers des sessions théoriques, pratiques et de partage d’expériences, la Summer School a permis aux participants d’améliorer leur compréhension des défis sécuritaires et de gouvernance ainsi que de renforcer leurs capacités en matière d’analyse, de prévention, de gestion et de transformation des conflits.

À l’issue de cette formation, les jeunes se sont engagés à restituer les connaissances acquises au sein de leurs organisations respectives ainsi qu’auprès de leurs partenaires. Une synergie s’est créée au sein de ce pool de leaders qui a décidé de se constituer en réseau afin de pérenniser les acquis de cette expérience.

L’organisation de la Summer School entre dans le cadre de la mise en œuvre du Centre d’excellence du Gorée Institute et s’inscrit dans la perspective des programmes de jeunes leaders de la Fondation Adenauer.

Read more...

Lancement officiel du Guide des bonnes pratiques électorales

Le Guide des Bonnes pratiques électorales a été officiellement lancé en Côte d’Ivoire le lundi 23 octobre 2017 à Abidjan en présence de :

Madame le professeur Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la femme et de la Protection de l’Enfant de Côte d’Ivoire qui a magnifié cette opportunité en ce que le Guide vient contribuer, dans la perspective de la future élection présidentielle en Côte d’Ivoire, à la tenue d’élections à l’abri de toute forme d’instabilité ;

  • M. Jean Luc Grégoire Représentant résident adjoint du PNUD Côte d’Ivoire qui lui s’est félicité de la collaboration fructueuse entre le PNUD et l’Institut Gorée et exprimé sa disponibilité à poursuivre cet accompagnement ;

  • Madame Salimata Porquet Sanogho, coordonnatrice de la Plateforme de veille des femmes et des jeunes pour des élections apaisées et crédibles en Côte d’Ivoire qui a lancé un appel à la dynamisation de la plateforme pour sa pérennisation et son ouverture ;

  • M. Doudou Dia, directeur exécutif de l’Institut Gorée qui a reconnu un partenariat fructueux et fécond entre le PNUD, la Plateforme de veille et l’Institut Gorée, malgré les délais d’exécution alors très serrés et les difficultés de mise en œuvre du programme d’accompagnement.

Ont également part à cette cérémonie : le représentant résident de la CEDEAO en Côte d’Ivoire, les représentants de la Commission électorale indépendante, les membres de la Plateforme de veille, un membre de l’instance parlementaire, des organisations membres d’autres plateformes de veille électorale, les médias, etc.

guide

La réalisation d’un tel guide vient marquer le couronnement de cinq années d’investissement de l’Institut Gorée, à travers son Unité d’Assistance Electorale, dans l’assistance et l’accompagnement électoral. Le Guide des bonnes pratiques électorale fait suite à la réalisation du Guide de l’accompagnement électoral réalisé en 2015 et s’inscrit dans la dynamique de toutes les missions réalisées depuis 2012 de monitoring et d’observation électorale grâce auxquelles un Projet du Savoir électoral est conçu et permet de donner une intelligibilité à tous les comportements, toutes les tendances lourdes, les orientations et faits empiriques engrangés durant les processus électoraux fort de ces missions de terrain et la foison d’informations et de données qui y sont recueillies.

Enfin notons que les 15 bonnes pratiques identifiées et consignées dans le Guide ne sont point la panacée pour un monitoring réussi. Elles sont identifiées comme étant de bonnes pratiques parmi beaucoup d’autres bonnes pratiques. C’est également tenant compte de la vision et de la mission de l’Institut ainsi que ses orientations stratégiques que ces 15 bonnes pratiques ont été érigées comme telles, dans une myriade d’autres bonnes pratiques à partager et à vulgariser.

Télécharger le guide ici

Read more...