wrapper

Contribuer à l’émergence d’une Afrique indépendante, politiquement forte, d’une société civile socialement engagée avec une citoyenneté effective et responsable pour un développement durable de nos communautés.
French English German Portuguese Spanish Swedish

En 2015, lors de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, l’Institut Gorée a entamé un travail d’accompagnement électoral à l’endroit de la Plateforme de veille des femmes et des jeunes pour des élections apaisées et crédibles en Côte d’Ivoire, avec à l’appui technique et financier du PNUD Côte d’Ivoire. Grâce à cet accompagnement, des acquis considérables ont été obtenus en terme d’expertise électorale : 600 moniteurs électoraux ont été formés, une large plateforme de veille de la société civile ivoirienne fut mise en place et une structure de veille électorale, ayant contribué à pacifier le scrutin, fut opérationnalisée. Ce programme d’accompagnement a ainsi permis une meilleure implication des femmes et des jeunes et a contribué à instaurer un climat de confiance, condition préalable à la pacification de tout scrutin.

Fort du succès de ces activités, le spectre de l’accompagnement s’est élargi à travers le transfert de compétences effectif adressé aux organisations membres de la Plateforme en 2016. Au-delà des aspects purement électoraux, la problématique de la gestion des organisations fut abordée, afin de permettre aux organisations membres de la Plateforme, bénéficiaires du transfert de compétences, de s’ouvrir non plus uniquement aux processus électoraux, mais également aux processus politiques qui ont des dimensions et une temporalité plus larges.

La suite logique à l’activité de transfert de compétence est de systématiser les bonnes pratiques dans le cadre de l’accompagnement, s’inspirant des actions réussies de l’Institut Gorée en matière d’observation et de Article_annonce_atelier_Abidjan_11.04.jpgmonitoring électoral. Pour rappel, une bonne pratique n’est pas uniquement une pratique qui est bonne, mais une pratique ayant fait ses preuves et permis d’obtenir de bons résultats, et qui est dès lors recommandée comme modèle. C’est une expérience réussie, testée et validée, au sens large, répétée, qui mérite d’être partagée afin qu’un plus grand nombre de personnes se l’approprient. L’Institut Gorée s’est doté d’une Unité d’assistance électorale depuis 2012, qui a d’ores et déjà été mise en œuvre au Sénégal en 2012 (élections présidentielles et législatives), en République de Guinée en 2013 (élections législatives), au Togo en 2013 (élections législatives), en Guinée Bissau en 2014 (élections présidentielle et législatives), au Congo Brazzaville en 2014 (élections locales), en Côte d’Ivoire en 2015 (élection présidentielle), au Burkina Faso en 2015 (élections présidentielle et législatives), et en Union des Comores en 2016.

Ce modèle d’accompagnement a donc été éprouvé à travers plusieurs régions d’Afrique, selon plusieurs types de scrutins et dans des contextes politiques différents. Suite à la collaboration positive avec la Plateforme de veille des femmes et des jeunes de Côte d’Ivoire, il s’avère nécessaire de proposer un Guide des Bonnes Pratiques en matière d’observation et de monitoring électoral, qui pourra être mis à la disposition de toute initiative citoyenne, notamment africaine, pour contribuer à renforcer, à crédibiliser et à pacifier un processus électoral.

Ces 11 et 12 avril 2017 se tient à Abidjan cet atelier de restitution dont l’objectif général est donc de valider le Guide des bonnes pratiques de monitoring et d’observation électorale par les organisations de la société civile relativement au modèle d’accompagnement électoral de l’Institut Gorée. La version provisoire du Guide de bonnes pratiques sera ainsi enrichie dans sa version définitive par les contributions des participants, à savoir une trentaine de personnes issues d’organisations membres de la Plateforme de veille des jeunes et des femmes pour des élections apaisées et crédibles en Côte d’Ivoire, des représentants du PNUD, et dans la mesure du possible d’autres organisations ou institutions non membres de la Plateforme. Des perspectives d’actions seront également dégagées dans une dynamique de renforcement de capacités institutionnelles des organisations membres de la Plateforme.

Sur les deux journées d’atelier, les travaux se dérouleront en plénière et en groupes. Une présentation analytique du Guide des bonnes pratiques mettra l’accent sur sa démarche et son exploitation. Des travaux de groupes analyseront les thématiques, les contenus et la pertinence des documents produits, qui seront à leur tour analysés pour en extraire les recommandations et finaliser le Guide électoral. La première édition est disponible en ligne ici.